ACISJF-IN VIA International

Association Catholique Internationale de Services pour la Jeunesse Féminine

UNESCO - Activités

Journée Mondiale de la Fille 11 octobre 2018

ACISJF et 30 autres ONG partenaires de l'Unesco  (Soroptimist, Atd quart monde, Aic, Umofc, Pax Christi, Bice …) ont organisé au siège de l'Unesco, une Journée Mondiale de la Fille 2018.
 
Pourquoi ce groupe d'ONG partenaires  a-t-il organisé cette manifestation, en présence de représentants des états membres et des  services concernés de l'Unesco ?
 
 -   Pour témoigner, à partir de leur expérience de terrain, de l'importance et des difficultés de mise en œuvre de l'ODD 4 de l'agenda 2030 des Nations Unies (assurer l'accès de tous à une éducation de qualité…).
-   En rappelant les faits et citant des chiffres : 132 millions de filles déscolarisées dans le monde, 16 millions de filles mariées de force avant l'âge de 18 ans, poursuite de la chute de la fréquentation des filles dans le secondaire…  sans omettre les violences auxquelles les filles sont exposées dans les contextes particuliers (grande pauvreté, crises économiques, phénomènes climatiques, conflits politiques, migrations, trafics…). 
 -   En soulignant le poids des normes sociales et traditionnelles en partie responsable des écueils dont le parcours d'une fille reste jonché (poids des tâches domestiques, manque d'hygiène, insécurité, violence, maternités précoces…). 
 
Quelle méthode de travail a été suivie dans l'organisation de cette Journée de la Fille 2018 ?
-   Porter la parole des jeunes filles,  
-   Recueillir  des témoignages dans les actions de terrains menées par les ONG participantes dans les différentes parties du monde où elles interviennent (Amérique latine, Asie,  Europe, Afrique). 
-   Rappeler l'urgence de s'attaquer aux défis majeurs rencontrés par les filles, pour aller à l'école, poursuivre leurs études.
 
Le déroulement de la journée s'est organisé  autour d'ateliers centrés sur les témoignages autour des thèmes liés aux difficultés de mise en œuvre de l'ODD 4.
-    ACISJF a présenté la synthèse des témoignages recueillis par le Comité International de Genève auprès des Responsables de l'association en Amérique latine, en Afrique et au Liban, dans le cadre de l'atelier " échanges sur les cultures familiales et locales (pratiques et changements possibles) ". 
-   Les autres ateliers ont porté sur les thèmes juridiques (conventions internationales et lois nationales, non appliquées), l'environnement scolaire (réalités, aspirations), et les comportements sociétaux (enjeux et évolution). 
 
L'ensemble des 400 ONG partenaires, plusieurs associations concernées (Africaines en danger)  ainsi que les secteurs de l'Unesco étaient conviés. 
 
En conclusion de ces travaux, un manifeste  "JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE 2018" a été rédigé par les 30 ONG.
Ce manifeste signé par chaque président d’ONG (Myriam Diaz Camargo pour l’ACISJF) alerte sur les manquements encore trop nombreux dans l’application des droits théoriques des filles et émet des préconisations.

Vie de l'association

BOLETÍN FEDERACIÓN ACISJF IN VÍA

 

Miriam Díaz Camargo - presidenta

Actualités ACISJF-IN VIA

2020 Italie : crise sanitaire inattendue

Comme tous les pays l'Italie a dû affronter la crise sanitaire inattendue avec courage, force et détermination.

Lire la suite...
2021 Espagne : la féderacion ACISJF-IN VIA poursuivi son action
Durant l'année 2020-2021, la fédération ACISJF-INVIA a été très présente et elle a  renforcé ses services auprès des collectivités les plus vulnérables, avec ses deux nouveaux projets :  ANGEL  y  SOFIA. 
 
Pour en savoir plus : site web  http://federacionacisjf.com